News & Events

Âgés de 18 à 30 ans, les jeunes de la génération Y ont grandi et évolué avec Internet. Ils sont aujourd’hui sur le marché du travail et cassent quelque peu les codes de l’entreprise. Manager cette nouvelle génération est un vrai challenge pour l’entreprise. Voici quelques conseils à suivre pour y parvenir ! 

Qui sont-ils ?

La génération Y née entre 1980 et 1994 a grandi dans un monde où l’ordinateur, les jeux vidéo et Internet sont devenus incontournables. Ils sont aussi la première génération à avoir grandi avec les réseaux sociaux. Tous hyper connectés, voire interconnectés, les nouveaux médias et les technologies digitales n’ont aucun secret pour eux. Née dans un monde sans frontière où l’instantanéité est reine, la génération Y se veut impatiente et habituée à un environnement flexible où la hiérarchie n’a que peu de place. Tant de spécificités psychosociales que les manager d’aujourd’hui se doivent de prendre en compte.

Un regard différent sur la hiérarchie

Il s’agit du point le plus souvent soulevé lorsqu’il s’agit de relever les difficultés à manager la génération Y. Le jeune de la génération Y recherche plus d’horizontalité avec sa hiérarchie. Il appréciera donc la mise en place d’une relation collaborative avec son manager.
À côté de cela, les Millenials sont également une génération peu habituée à l’autorité. Ils n’ont généralement pas connu l’autoritarisme et ont souvent été associés aux réflexions familiales. Ils sont le plus souvent à la recherche d’un climat de discussion et de confiance réciproque. Le manager d’aujourd’hui est plus perçu comme un coach voire un mentor, que comme une simple autorité hiérarchique, par les salariés de la génération Y.

Le besoin d’un environnement flexible et agréable à vivre

Les jeunes de la génération Y ont besoin de se sentir au travail, comme à la maison. Et ce n’est pas pour rien que l’esprit start-up en mode canapé, cuisine, jeu de fléchette et open-space les attire tant ! Ce type d’environnement de travail renforce leur sentiment de liberté et leur prouve que l’entreprise pense à leur bien-être !

À côté de cela, de plus en plus de salariés souhaitent faire du télétravail. La quasi-totalité de la génération Y possède un ordinateur à leur domicile, ce qui leur permet de travailler à distance sans difficulté. Alors pourquoi ne pas leur autoriser de télétravailler de temps en temps, un jour par semaine par exemple ? Cela leur laisserait un jour dans la semaine où ils pourraient s’organiser comment ils le souhaitent. Ainsi, en étant à l’écoute de leurs demandes personnelles, leur sentiment de bien-être dans l’entreprise ne pourra être que renforcé.

La communication et l’échange comme moteurs

Comme énoncé précédemment, les jeunes de la génération Y ont grandi dans une relation de dialogue et d’échange avec leurs parents. C’est également ce qu’ils rechercheront dans l’entreprise où ils travailleront. Un bon management passera donc par plus de communication. Avec de l’échange et des feedback réguliers, l’engagement de chacun ne pourra qu’être renforcé. Discuter régulièrement ne doit pas être perçu comme une perte de temps mais plutôt comme un moyen d’avancer plus vite en ayant bien en tête les objectifs et le travail à effectuer.

Mettre en place des points mensuels voire hebdomadaires peut alors être une bonne façon d’entretenir le dialogue et de redonner confiance à cette génération qui recherche sans cesse du sens à ses actions.

Un besoin de reconnaissance marqué

Autre particularité propre à cette génération : elle a besoin de se sentir impliquée et demande à ce qu’on réponde régulièrement à son besoin de reconnaissance. C’est une génération qui veut absolument exister, se réaliser et réussir.

En tant que manager, n’hésitez pas à communiquer régulièrement sur leur travail, en leur indiquant de quelle manière ils ont participé à l’avancement du projet. Montrez-leur que vous êtes satisfait de leur travail, si c’est le cas. Et augmentez alors petit à petit l’ampleur de leurs missions et de leurs projets. Enfin, n’hésitez pas à leur lancer des petits défis afin qu’ils se surpassent et qu’ils comprennent que vous leur faites confiance ! Vos employés de la génération Y se sentiront alors considérés et utiles à l’entreprise. Un point à ne pas négliger puisqu’il aura une forte incidence sur leur motivation au travail !

Une génération habituée au changement rapide

Les salariés de la génération Y représentent le plus grand turnover dans la plupart des entreprises. Habitués au changement constant et à l’instantanéité, ces jeunes se laisse davantage séduire par des stratégies imminentes plutôt que par des promesses à long terme.

Pour pallier à cela, pourquoi ne pas leur proposer régulièrement des formations ? Cela facilitera la mobilité d’une génération habituée au changement rapide. Il s’agit d’une bonne solution pour développer les compétences de vos jeunes salariés, leur attribuer de nouveaux projets et leur prouver que vous leur faites confiance.

La génération Y représente l’entreprise de demain. Il est donc aujourd’hui essentiel pour toute entreprise de prendre en compte toutes les spécificités psychosociales de cette génération afin de préparer un avenir serein et pérenne.

Author: Développer ses compétences by FORMAPERF International

Expert de la formation professionnelle depuis 30 ans, FORMAPERF International se concentre autour d'une vision humaine de l'entreprise. Coaching, consulting, training : une expérience et des méthodes au service de votre réussite !

Laisser un commentaire

sept − six =